Quelles sont les soft skills les plus recherchées en 2020 ?

Les soft skills sont aujourd’hui de plus en plus valorisées par les entreprises dans les processus de recrutement. Elles sont même devenues, comme on dit dans la presse, un véritable marronnier pour les sites de ressources humaines. Et à chacun d’y aller de ses petites analyses sur les plus recherchées et les meilleurs moyens de les détecter… Nous ne ferons donc pas exception à la règle puisque les compétences comportementales, qui seraient pour plus d’un recruteur sur deux un critère d’embauche déterminant, ne se démoderont jamais.

50 000. C’est le nombre de compétences professionnelles recensées dans le monde selon les données étudiées par LinkedIn. Hard ou techniques, soft ou comportementales et même mad ou atypiques – un concept importé de la Silicon Valley – les compétences générales se doivent d’être renforcées et exploitées tout au long d’une carrière professionnelle. Pourquoi ? Parce qu’avec l’accélération de la transformation numérique et le développement de l’intelligence artificielle, les métiers évoluent. Ainsi, 90 % des recruteurs sont convaincus que les compétences comportementales vont continuer à prendre de l’importance avec les années car elles sont, pour le moment, celles que les robots ne sont pas capables de dupliquer (Étude Monster). Alors quelles sont les plus valorisées par les recruteurs aujourd’hui ? Lesquelles seront les clés de l’employabilité demain ?  

1. Le Top 5 des soft skills les plus recherchées selon LinkedIn

Selon l'étude LinkedIn réalisée chaque année sur les soft skills recherchées chaque année, comme un appel à la bonne résolution de développer certaines de ces compétences comportementales, voici le top 5 de celles que les entreprises valorisent le plus en 2020.

La créativité 

Pourquoi ? Parce qu’elle reste une compétence propre à l’être humain. À l’heure où l’innovation apparaît comme le moteur N°1 des entreprises pour rester compétitives, la créativité représente la capacité de concevoir des idées novatrices pour demain en s’adaptant aux contraintes d’aujourd’hui, en étant visionnaire, et en pensant « out of the box ». Alors que les robots eux, sont conçus pour optimiser les idées et processus existants.

La persuasion

Pourquoi ? Que seraient les entreprises, même dotées du meilleur produit, sans la capacité de ses collaborateurs à le vendre. Remontons encore plus loin, que seraient-elles sans un fondateur capable de défendre son projet auprès des financiers et investisseurs ? La force de conviction est partout dans notre quotidien puisqu’elle s’attache à la connaissance des mécanismes fondamentaux de notre cerveau. Savoir maîtriser son art est déterminant pour faire la différence.

La collaboration

Pourquoi ? Parce qu’avec l’évolution des organisations, les équipes de plus en plus polymorphes, doivent gérer des projets complexes et globaux. Tantôt à proximité, tantôt à distance, la collaboration pour être efficace doit s’appuyer sur d’autres compétences clés que sont l’écoute, l’empathie, la communication interpersonnelle mais aussi sur des outils et des méthodes spécifiques.

>> Vous voulez en savoir plus sur les clés de la collaboration recruteur/manager, téléchargez dès à présent notre eBook.

L’adaptabilité

Pourquoi ? Parce que le changement est une constante de l’univers selon Héraclite, que chaque changement en prépare un autre selon Machiavel et que rien ne perd, rien ne crée, tout se transforme d’après Lavoisier ! Les entreprises n’y échappent pas et connaissent des mutations permanentes d’autant plus dans le sillage de la transformation numérique, tout comme les parcours professionnels. Un esprit adaptable est donc une compétence essentielle pour y faire face et l’agilité un facteur clé de succès.  

L'intelligence émotionnelle 

Nouvelle venue , l'intelligence émotionnelle prend la place de la gestion du temps dans le top 5. Pourquoi ? Parce que les émotions ont souvent été synonymes de faiblesse dans l'entreprise. Aujourd'hui la capacité de les reconnaître, de les comprendre mais aussi, et surtout de maîtriser peut s'avérer déterminant dans les relations d'équipe. D'autant que l'intelligence émotionnelle intègre également la capacité de s'adapter aux émotions des autres. 

2. Le Top 10 des soft skills les plus recherchées selon le World Economic Forum

soft-skills-e-hard-skills-come-analizzarle

Une deuxième étude réalisée par le World Economic Forum a permis de démontrer que pour les recruteurs, les soft skills à posséder impérativement en 2020 sont :

  • La résolution de problèmes complexes
  • La pensée critique
  • La créativité (encore et toujours)
  • La gestion des équipes (management et collaboration en tête de pont)
  • La coordination du travail
  • L’intelligence émotionnelle
  • La prise de décision selon un jugement éclairé
  • Le souci du service client
  • La négociation (intimement liée à la persuasion)
  • La souplesse cognitive (une autre façon de décrire l’adaptabilité)

La détection des soft skills est donc un enjeu fort pour les recruteurs qui ne peuvent se fier au simple CV pour les identifier. Et pas question de faire des raccourcis trop hâtifs en fonction des passions ou des sports pratiqués pour y voir du collectif ou de la créativité – nous laisserons cela à l’étude des mad skills sur lesquelles nous reviendrons dans un prochain article. Les processus de recrutement doivent donc évoluer vers des méthodes qui combinent technologie et humain comme l’entretien vidéo différé par exemple qui permet de faire transparaître certaines de ces soft skills à l'aide de questions ou de mises en situation en vidéo.

Pour vous aider dans l'identification des soft skills, nous avons compilé pour vous 100 questions à poser pour détecter 20 soft skills les plus recherchées. Car c'est en posant des questions originales que l'on obtient des réponses intéressantes. 

New Call-to-action

3. Les soft skills présentes dans les offres d’emploi selon les pays

Selon le moteur de recherche d’emploi international Adzuna.fr, 80 % des offres mentionnent une ou plusieurs compétences comportementales dans les prérequis essentiels au poste. Son étude de janvier 2019 a mis en exergue les soft skills les plus souvent mentionnées dans les offres, et ce par pays. Des résultats qui démontrent que tous les pays ne s’intéressent pas aux mêmes compétences et qu’elles paraissent souvent plus pragmatiques que celles citées par l’étude LinkedIn.

Les trois soft skills les plus demandées par les recruteurs dans les offres en France :

  • Le sens de l’organisation
  • La motivation
  • La rigueur

Qui sont les plus grands demandeurs de soft skills ? Sans grande surprise les anglo-saxons et notamment les américains qui les intègrent à l’offre d’emploi dans 90 % des cas ; mais les autres pays étudiés – la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et l’Italie ne sont pas en reste, avec des taux oscillants entre 80 et 70 %.

Quelles sont les compétences valorisées selon les pays ? On distingue trois groupes : les anglo-saxons, les germaniques et les latins. En effet, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni le sens de l’organisation et la communication (sociabilité, capacité à networker…) sont les plus importantes tandis qu’en Allemagne et au Pays-Bas ce sont le caractère volontaire des candidats et la culture du résultat qui comptent le plus. Enfin, dans l’Hexagone et en Italie, l’accent est mis sur la façon de travailler : l’organisation, la gestion du temps, la rigueur.

Dans notre ebook, vous découvriez également les résultats de notre enquête EASYRECRUE réalisée en France, en Espagne et en Italie auprès de nos interlocuteurs RH pour connaître les soft skills qu'ils recherchaient le plus post-Covid. On y retrouve la capacité de travailler en équipe, l'adaptabilité/la flexibilité et la résolution de problème complexe. 

Crédits photo : iStock

#Évaluation Des Compétences #Skills Assessment