iStock_000031897182_Medium-1.jpg
31 mai 2016 / / talents, cv, Article

Soft skills : comment analyser le CV d'un candidat ?

Vous rappelez-vous d'avoir envoyé ou reçu un CV papier et lettre de motivation manuscrite à destination de l'entreprise convoitée ? Ce temps est déjà bien loin (outch, le coup de vieux). Aujourd'hui, CV vidéo et profils sur réseaux sociaux bouleversent les façons de recruter. Les choses avancent vite, les générations changent et le recrutement évolue. Alors comment lire un CV aujourd'hui et présélectionner le bon candidat sur cette base ? Et si vous privilégiiez les soft skills ?

Soft skills vs hard skills, kesako ?

Les hard skills sont les compétences qui peuvent être rapidement évaluées : niveau d'étude, de langues, de compétences, etc. Indispensables pour qualifier un futur collaborateur et sa capacité à intégrer un poste, elles ne sont néanmoins pas les seules qui devraient être jugées. En effet, les soft skills, qui viennent en opposition aux hard skills permettent d'appréhender le comportement que le candidat adoptera au sein de votre entreprise, de l'équipe, et de ses fonctions. Ici, l'intelligence émotionnelle est évaluée.

EASYRECRUE BLOG - Skills (2)

Les soft skills sont pris en compte lors du processus de recrutement et pour cause, il est simple pour l'entreprise de mettre en oeuvre un programme de formation au profit des salariés pour acquérir des compétences (hard skills) grâce à des MOOC ou des SPOC par exemple. En revanche, il est compliqué, voire impossible d'éduquer un collaborateur et surtout une Personnalité à vivre en entreprise lorsque cette dernière ne correspond pas à vos valeurs, ni à vos processus organisationnels. Vous vous exposez au risque que celui-ci ne s'intègre pas à vos équipes et pour vous, de réaliser un mauvais recrutement avec tous les frais et la frustration que cela engendre.

Repérer les Soft Skills sur un CV

Selon une étude Miratech, Les recruteurs passent en moyenne 40 secondes pour lire intégralement un CV. Comptez le double du temps (soit 1 minute et 20 secondes) pour décider si le candidat sera finalement retenu dans la shortlist. Les expériences professionnelles sont lues en priorité, avant même les formations et compétences. Alors pour repérer les softs skills et valider les hard skills, s'il fallait lire entre les lignes ? Le CV classique doit tenir en une page, et ne délivre qu'une parcelle d'informations compte-tenu du fait que la lettre de motivation est désuet. Il faut alors se fier à quelques codes stylistiques pour comprendre la personnalité du candidat et décider s'il pourrait potentiellement correspondre au poste.

Vérifiez l'orthographe et la structure du CV !

Une orthographe soignée ne dévoilera pas simplement quelqu'un qui maîtrise la langue de Molière mais aussi et surtout révélera une personne soignée, qui a le soucis du détail. Il en est de même pour l'énumération des missions, veillez à ce que la structure du CV soit harmonisée, vous aurez ainsi un aperçu de la rigueur du potentiel collaborateur.

Interprétez les mots employés !

Les mots employés par les candidats pour se décrire ou partager leurs expériences professionnelles peuvent en dire long sur eux. Par exemple, utiliser la forme passive peut dévoiler une personne dans la réserve, ou peu dynamique. Si vous recherchez un(-e) manager qui aura en charge des équipes, ces détails ne vous perdront pas. "Recherchant un emploi activement, j'espère que je saurai attirer votre attention." Ici, la forme passive employée et la "recherche active" s'opposent.

Consultez les réseaux sociaux de vos candidats !

Profil Linkedin soigné et recommandé, compte Twitter actif et régulier, un compte Facebook qui ne dévoile pas de photos ou commentaires inappropriés ? Voilà un candidat qui promet d'avoir une bonne attitude au sein de votre société. "Montre-moi ton Instagram, je te dirai qui tu es" ; fiez-vous aux réseaux sociaux, ils sont souvent le reflet de vos collaborateurs.

D'après une étude StepStone, les employeurs qui consultent les profils des candidats sur les réseaux sociaux obtiennent des résultats très variables : les informations tirées des réseaux sociaux ont positivement influencé la décision d’embauche dans près de la moitié des cas, mais ont mené au rejet du candidat dans un quart des cas.

La vidéo dans vos processus de recrutement

Pour repérer rapidement ces soft skills, en complément de quelques pistes sur le CV, vous pouvez également demander aux candidats de réaliser un entretien vidéo qui vous permettra de repérer des attitudes de communication verbale et non verbale. C'est également l'occasion de poser des questions ciblées à vos candidats pour vérifier rapidement les critères qui comptent pour vous dès la présélection : motivations, personnalité, qualités... Alors pourquoi attendre l'entretien en face à face pour analyser les softs skills des candidats ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'entretien vidéo et autres outils pour vous aider à repérer ces soft skills, téléchargez notre livre blanc.

 

New Call-to-action

Posté par Jessica Dent
le 31 mai 2016

Catégories
talents , cv , Article

SOYEZ LE PREMIER À COMMENTER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos conseils
et actualités RH par Email

New Call-to-action

Nos ressources RH (LB, eBook, …)

New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action