Réussir la digitalisation de l’évaluation des talents

L’évaluation des talents fait partie intégrante des processus de recrutement. Elle en est même l’essence pour déterminer lequel des candidats rencontrés sera le plus compatible avec un poste donné. Alors pourquoi et comment peut-on digitaliser cette étape cruciale ? C’est la question à laquelle nous avons répondu lors de notre dernier webinar.

#1. L’évaluation des talents, plus que jamais un essentiel des processus RH

On ne le dira jamais assez mais le capital le plus important des entreprises est bien son capital humain. En effet, la croissance repose sur la capacité d’attirer, de retenir et de faire grandir les talents. Après, tout est une question d’ajustement : un recrutement réussi – externe ou interne –correspond à l’adéquation entre un profil, des compétences, un poste, au bon moment. Encore faut-il pouvoir déterminer précisément les besoins en compétences, impliquant nécessairement d’avoir une vision globale et fiable sur celles déjà présentes, et ce à tout moment. Or, selon le rapport annuel Deloitte HCM Trends, 90 % des entreprises présentent des lacunes en matière de compétences et 67 % révèlent avoir du mal à trouver les compétences dont elles ont vraiment besoin. Alors comment faciliter l’évaluation des compétences ?

Accédez au replay du webinar

#2. Quelle évaluation pour quelles compétences ?

De manière générale, trois types de compétences sont évaluées chez un talent :qcm

  • les compétences techniques, qui sont indiquées sur le CV, valorisées à travers la formation et les expériences mais sont bien souvent confirmées et évaluées à l’aide de tests techniques type QCM ou à travers des business cases.
  • les compétences comportementales ou sociales : non détectables sur un CV, elles peuvent s’évaluer uniquement lorsque le talent s’exprime, donc principalement lors d’un entretien vidéo ou en face à face..
  • la compatibilité avec la culture d’entreprise: des indices présents sur le CV peuvent mettre sur la piste, mais rien de mieux qu’une rencontre avec les équipes pour déterminer si le candidat partage les mêmes valeurs et s’entendra bien avec son manager et ses collaborateurs (la fameux « fit »).

Les tests d’évaluation peuvent être soient réalisés à l’aide de prestataires externes, en choisissant des tests sur étagères ou bien en en déléguant uniquement leur mise en forme. Ils sont alors passés en centre de tests ou en session commune directement au sein de l’entreprise. C’est le cas par exemple des tests linguistiques. Quant au business case, il intervient en général après le premier entretien soit dans les locaux de l’entreprise soit à distance mais il est alors compliqué de gérer le temps imparti pour sa réalisation.

#3. Pourquoi repenser l’évaluation des talents ?

Il faut donc clairement repenser l’expérience candidat et recruteur afin d’éviter les tests chronophages, trop coûteux et surtout démodés. Abandonner le papier au profit du digital (pour l’évaluation j’entends !), c’est aussi répondre à deux problématiques majeures que sont l’invitation des candidats et l’analyse des résultats encore réalisées manuellement par certains et qui se doivent de garantir l’harmonisation et l’équité des évaluations. Enfin, crise sanitaire oblige, et si on évitait de faire se déplacer les candidats ? Le digital change la donne en automatisant les processus et en revalorisant l’expérience candidat.

#4. Ils ont digitalisé l’évaluation : témoignages en vidéo

Lors de notre webinar, nous avons souhaité partager le témoignage de notre client O2 Care Services. Dans le cadre du recrutement de ses intervenants à domicile, l'entreprise se doit d’évaluer, selon les missions, les savoir-être mais aussi les savoir-faire. Historiquement, c’est à l’aide de questionnaires papier en agence que les tests étaient réalisés. Aujourd’hui, plus besoin pour les intervenants de se déplacer, les tests de compétences ont été entièrement digitalisés à l’aide de la solution Test Builder. Cette solution de création de tests sur-mesure permet d’élaborer ses propres tests, choix des questions et du format, d’inviter automatiquement les candidats qui réalisent alors le test où et quand ils le souhaitent, et de les évaluer de manière plus juste et harmonisée grâce à l’analyse automatique des résultats. Un gain de temps et une meilleure expérience candidat.

Nous avons également partagé le témoignage de Tata Consulting Services. En effet, pour intégrer des nouvelles recrues dans un environnement très international, l’entreprise demande aux candidats un niveau B2, notamment à l’oral pour s’assurer de l’intégration et de la bonne communication entre les équipes et avec les clients. C’est pour cela qu’elle a choisi les tests en ligne Easyspeaking, des évaluations à 360° qui permettent de juger du niveau global des candidats – écrit et oral, notamment grâce à la vidéo. Cette méthode d’évaluation leur permet l’automatisation des invitations et des résultats pour une meilleure expérience candidat (qui n’ont plus à passer des tests en présentiel) et une fluidité dans le processus de recrutement.

Découvrir le témoignage de TCS

Ainsi, pour réussir la digitalisation de son évaluation, il faut se doter des outils correspondant à ses problématiques et aux compétences à évaluer. Vous devez identifier plus rapidement et le plus en amont possible les soft-skills ? Optez pour l'entretien vidéo différé. Pour harmoniser vos processus, choisissez une solution qui vous permettent d'analyser simplement les résultats de vos tests. Et c'est sans aucun doute dans la personnalisation que vous trouverez la solution à vos questions ! 

==> Pour retrouver les bonnes pratiques et témoignages pour gagner du temps grâce à l'évaluation en ligne des candidates, visionnez le webinar "Digitalisez l'évaluation de vos candidats et de vos talents" en cliquant ici !

Crédit photos : iStock

#Recrutement Digital #Évaluation Des Compétences #Tests de compétences