Presse

Focus RH - EasyRecrue lève 2,5 millions d'euros dans le cadre du BPI

Focus RH - EasyRecrue lève 2,5 millions d'euros dans le cadre du BPI

La start-up française EasyRecrue, spécialisée dans le marché du recrutement vidéo, vient de lever 2,5 millions d'euros auprès d'ELAIA Partners et de Bpifrance, dans le cadre du Programme d'Investissements d'Avenir. Mickaël Cabrol, son jeune fondateur, nous présente ses projets de développement.

Quel est le principe d'EasyRecrue ?

Les recruteurs s'abonnent à une plateforme qui leur permet de concevoir un questionnaire destiné aux candidats dont les CV ont été pré-sélectionnés. Les candidats répondent ensuite sous forme d'une courte vidéo de présentation qu'ils tournent avec leur webcam. L'intérêt de ces entretiens différés pour le RH est de gagner du temps : le recruteur peut ainsi se caler une ou deux sessions de visionnage par semaine, et n'a plus besoin de passer des dizaines de coups de fil... Les questions étant indiquées sous la vidéo sous forme de liens clicables, il est possible de n'en écouter qu'une partie.

Comment réagissent les candidats ? Jouent-ils le jeu ?

Oui. Le taux de retour moyen est de 71 % pour le recruteur. Il dépend bien sûr aussi de l'attractivité du poste.

Quelles sont les fonctions les mieux adaptées à ce type de pré-sélection ?

Essentiellement les postes de commerciaux (40% des offres), suivis des fonctions marketing et support.

Qui sont vos clients ?

65 % sont des grands groupes. Les cabinets de recrutement représentent 25 % de nos clients, les PME-TPE 7 % et les écoles 3%.

Vous venez de réaliser une levée de fond. Avez-vous d'autres projets ?

Oui. Nous allons lancer à la rentrée un service de surveillance à distance pour les tests. Ce service est basé sur la reconnaissance faciale : les organismes de formation, les entreprises, pourront avoir la garantie que la personne qui passe le test (langues, bureautique...) est bien celle qui est inscrite. Par ailleurs, nous allons nous implanter dans d'autres pays d'Europe comme l'Angleterre, l'Allemagne, l'Espagne et la Suisse.



Par C.G. - FocusRH