News

Communiqué de presse - Résultats de l’enquête YouGov France/ EASYRECRUE sur le niveau de langue en entreprise

Communiqué de presse - Résultats de l’enquête YouGov France/ EASYRECRUE sur le niveau de langue en entreprise

EASYRECRUE, leader français des solutions d’entretiens vidéo, a lancé en septembre une vaste étude sur le niveau de langue en entreprise. Les résultats de cette enquête menée par YouGov France auprès de 200 décisionnaires ou responsables RH mettent en relief une difficulté de taille pour les organisations : si 78% des répondants disent accorder de l’importance à la pratique d’une langue étrangère lors du recrutement, 59% disent avoir du mal à recruter des candidats dotés des compétences linguistiques souhaitées.

La pratique d’une langue étrangère lors du recrutement est une condition importante pour près de 8 décisionnaires ou responsables RH sur 10. C’est ce que révèle la dernière étude YouGov France/ EASYRECRUE sur le niveau de langue en entreprise, réalisée du 18 au 20 septembre. Sans surprise, c’est l’anglais qui domine de la tête et des épaules (langue étrangère la plus utilisée dans les entreprises, à 66%), loin devant l’espagnol (14%) et l’allemand (11%).

Globalement, les professionnels interrogés sont satisfaits du niveau de langue de leurs collaborateurs (à 71%). Un résultat à nuancer cependant, si l’on considère la tendance opposée : près d’1 répondant sur 4 n’est pas satisfait... Mais ces chiffres sont aussi à apprécier à l’aune des exigences des recruteurs, qui recherchent surtout des candidats avec un niveau courant (45%) ou de bonnes notions (27%).

Un niveau attendu pas toujours au rendez-vous : à qui la faute ?

Or l’étude nous apprend que seulement 1 dirigeant ou responsable RH sur 2 évalue systématiquement la pratique d’une langue étrangère lors du recrutement, quand 29% disent l’évaluer « de temps en temps » (et même « jamais » pour 21%). Ainsi, le nombre d’insatisfaits est sans doute à mettre en lien avec cette réalité : on ne vérifie pas assez l’exactitude des déclarations des candidats ; on ne constate pas leur niveau.

Du côté des moyens, en effet, la plupart des responsables interrogés se contentent d’un entretien oral avec le candidat (39%), dont on ne peut pas dire qu’il soit un gage fiable. Et si 30% font passer aux candidats des tests internes (19%) ou externes (11%), 27% se fient encore aux diplômes ou aux certifications obtenues par le candidat !

Si un niveau de langue insuffisant peut être pallié en contexte pour certaines tâches courantes (réception ou envoi d’emails, rédaction de synthèse...), d’autres tâches exigent une réelle maîtrise de la langue en question : les principaux usages déclarés sont d’ailleurs les conversations téléphoniques (55%) et les négociations ou échanges avec les clients ou les fournisseurs (43%). On imagine les conséquences désastreuses qu’un niveau trop faible peut entraîner dans ce type d’opérations.

À niveau insuffisant, risque élevé

L’étude YouGov France/ EASYRECRUE révèle sur ce point un chiffre éclairant : pour 51% des personnes interrogées, le niveau insuffisant d’un collaborateur a déjà nui à la bonne conduite de projets au sein de l’entreprise. Sans rien dire de l’image de l’entreprise, qui ne ressort pas indemne de tels faux pas linguistiques.

Ces risques expliquent les exigences élevées de nombreux responsables RH et décisionnaires (en tout, 62% aspirent à recruter des candidats qui soient bilingues ou qui aient un niveau courant) et, partant, les difficultés qu’ils rencontrent à recruter des talents qui possèdent les compétences ad hoc. Plus d’1 répondant sur 2 déclare avoir des difficultés à recruter ces candidats (59%). En outre, les termes eux-mêmes – « bilingue », « courant », « notions » – ne recouvrent pas forcément la même réalité pour chacun.

Pour limiter les risques, donc, et ne plus se satisfaire de candidats dont le niveau pourrait à peu près convenir, les organisations auraient intérêt à recourir à des tests externes spécifiques tels qu’easySPEAKing, permettant de valider ou non les déclarations sur CV et de se référer à une échelle de valeur commune. Car si l’étude met en lumière la disparité des pratiques quant à l’évaluation du niveau de langue à l’embauche, elle nous renseigne également sur la nécessité de réconcilier les exigences des recruteurs et les moyens qu’ils se donnent pour les combler.

Toutes les données ici présentées sont de YouGov France, sauf mention contraire. L’enquête a été réalisée sur 200 décisionnaires ou responsables RH âgés de 18 ans et plus. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France.


À propos d’EASYRECRUE

Lancée en septembre 2013, la société EASYRECRUE compte soixante-cinq collaborateurs dans cinq pays en Europe et se positionne comme le leader français des solutions d'entretiens vidéo. Commercialisées en mode SAAS (Software as a Service), les solutions EASYRECRUE® ont déjà convaincu plus de 400 clients tels que Dassault Aviation, la Société Générale ou la SNCF. En digitalisant les processus de recrutement, EASYRECRUE facilite les interactions entre candidats et recruteurs et optimise le temps consacré à la pré-sélection des profils tout en privilégiant l’expérience candidat.

Contacts Presse, agence Sine Nomine

Erika Chapelain Jacquot

Consultante RP

Mail : erika.chapelain@sinenomine.fr Tél. : 06.25.29.62.06

Contactez-moi

Contactez-moi